Découvrez Google for Work (anciennement Google Enterprise)

2 septembre 2014 | 20:52

Posté par Eric Schmidt, Executive Chairman


"Work", ou le travail en anglais : vu le temps considérable que nous y consacrons, nous avons toujours jugé essentiel de lui donner du sens et de ne pas le résumer à une série de tâches répétitives effectuées sur un vieil ordinateur, au fin fond d'un open space. Et nous allons même plus loin : nous pensons même que la technologie doit le rendre agréable, en nous permettant de travailler avec les personnes qui nous inspirent, quand et où nous le souhaitons, pour que nous fassions une vraie différence quel que soit notre travail ou notre secteur d'activité.

Il y a 10 ans, nous avons commencé à introduire les produits grand public de Google dans le monde du travail. Il y a d’abord eu la recherche, puis Gmail. Aujourd’hui, avec l’API Google Maps et Google Cloud platform, les développeurs peuvent eux aussi profiter de la fiabilité et de la puissance de l’infrastructure Google. Nous proposons désormais aussi du matériel, avec Android et les Chromebooks. Chaque fois, nous nous sommes concentrés sur ce qui compte le plus pour nos clients et partenaires : la sécurité, la transparence, la conformité et l’assistance. Pour y parvenir, notre équipe et la gamme de nos produits se sont considérablement élargis, tout comme notre engagement envers nos clients.

Le travail n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a 10 ans. Autrefois réservé à quelques initiés, le cloud computing s'est imposé partout. Vous pouvez collaborer avec d’autres personnes au sein de votre entreprise ou à l'autre bout du monde, et un prototype peut maintenant passer en phase de développement en quelques jours seulement. Travailler sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone, ce n’est plus un effet de mode, c’est la réalité. Des millions d’entreprises de toutes tailles ont adopté les produits Google pour lancer, développer et transformer leur activité, et pour aider leurs employés à travailler comme ils vivent.



Qu’il s’agisse d’un développeur avec une nouvelle idée, d’un pâtissier avec une nouvelle recette ou d’une entreprise avec des milliers d’employés, les actions de tous doivent avoir un impact. Nous n’avons jamais cherché à créer un environnement de travail “classique” : nous avons voulu réinventer une nouvelle façon de travailler. Il est donc maintenant grand temps d’opter pour un nom qui reflète nos ambitions. C'est pourquoi nos produits "Google Enterprise" s’appelleront désormais simplement "Google for Work". Lorsque nous utilisons les outils qui simplifient notre vie, comme la recherche, Google Apps, Google Maps, Chrome, Android ou encore Cloud Platform, notre travail aussi s’en trouve amélioré. Et ça, c'est une motivation extraordinaire pour se lever le matin !

DSI : de l’information à l’innovation

25 août 2014 | 17:00

Labels: , ,

Réunis au Googleplex Paris à l’occasion de l’événement Atmosphere, 700 managers ont vécu de l’intérieur la transformation digitale des grandes entreprises. CIONET, cercle regroupant 4 000 directeurs des systèmes d’information en Europe, exprime sa vision du futur des DSI .



François Samarcq, directeur général de CIOnet France


« Notre métier connaît un profond changement, sous le signe du modèle contributif. Désormais, 60% des périphériques informatiques vendus en France sont des téléphones et des tablettes. En 2020, 80% des achats de terminaux d’entreprise seront effectués en dehors de la direction informatique. Bientôt les utilisateurs arriveront au travail avec des lunettes, des montres, des vêtements connectés…

Omniconnexion

Comment équiper les commerciaux, les techniciens, les managers de ces technologies portatives ? Comment faire en sorte que la DSI draine de la valeur par la technologie ?

Dans une période marquée par l’interconnexion de tout, partout, pour tout et pour tous (sphères personnelle et professionnelle, objets et salariés, entreprises et réseaux sociaux), la DSI doit devenir un pivot de la cohérence, de la qualité et de la sécurité de l’entreprise, en anticipant les mutations technologiques et fonctionnelles.

Entrepreneur et novateur

Le DSI quant à lui doit se transformer en directeur de l’innovation plutôt que de l’information. Son rôle sera de plus en plus entrepreneurial : il lui faudra construire des projets rapidement, en partenariat avec des entreprises innovantes, en lien avec la direction générale.

Ses compétences devront s’étendre au commerce électronique, à la chaîne d’approvisionnement, aux canaux de vente et de distribution, au marketing personnalisé, aux produits et services numériques, à la conduite du changement. Parce que l’informatique se dissémine, le DSI devient ubiquitaire. Il devient un ‘DGI’ : directeur général de l’innovation. »


Cloud Platform s’aligne sur la loi de Moore

21 août 2014 | 16:44

Labels: , ,

Par Urs Hölzle, senior vice-président Infrastructures techniques de Google



Le cloud tient dans une promesse : un paiement à l’usage, sans dépenses en capital, avec des coûts d’exploitation réduits — le tout grâce à la virtualisation des machines et à la puissance de l’informatique en ligne.
Depuis 2009, si le prix des matériels informatiques a bien diminué de 30 % par an en moyenne, les tarifs du cloud n’ont reculé que de 10 % par an.






Des baisses massives

Partant du principe que la loi de Moore doit aussi s’appliquer aux infrastructures et plates-formes à la demande (IaaS, PaaS), Cloud Platform a procédé à une baisse massive et généralisée des tarifs de toute sa gamme :


  • - 32 % pour Compute Engine.
  • De - 33 % à - 50 % pour les services App Engine (DataStore, memcache, instance par heure). De plus, des services tels que SNI SSL et PageSpeed sont désormais inclus gratuitement dans l’offre App Engine.
  • - 68 % pour Cloud Storage, fixé à 2,6 $ cents par giga octet stocké.
  • - 85 % pour Google BigQuery à la demande.

À ces baisses massives s’ajoute une remise supplémentaire de 25 % à 50 % selon l’usage mensuel par le client des machines virtuelles Google Cloud Platform.

Nouvelles fonctions

Les développeurs bénéficient en prime de nouvelles fonctions qui améliorent leur productivité : identifiants communs pour toutes les instances ; développement, test et diffusion directement dans le cloud ; débogage via le navigateur Web, en accédant aux piles et aux versions du code qui posent problème.

Avec la nouvelle console Managed VMs, il est désormais possible d’insérer du code binaire dans une machine virtuelle Compute Engine, puis de le traiter dans une application App Engine, en rajoutant simplement quelques lignes de code. Compute Engine étend par ailleurs ses compatibilités aux serveurs Windows Server 2008 R2, Red Hat Enterprise Linux et SUSE Linux Enterprise Server.

Pour les grands volumes de données, le nouveau service BigQuery Streaming traite jusqu’à 100 000 occurrences par table et par seconde, offrant une analyse en temps réel des flux de données. Facturé 5 $ par téra octets, le tarif de ce service est inférieur de 75 % à ceux du marché.

« À la carte » : l’information pour tous dans le Loiret

24 juillet 2014 | 18:00

Labels: , ,

Territoire situé dans la région Centre, le Loiret compte 650 000 habitants. Le Conseil général y mène ses missions de service public (aides sociales, collèges, routes, culture, environnement) avec 2 600 agents exerçant 140 métiers différents. La collectivité dispose d’un budget annuel de 675 millions d’euros.



Jérôme Baret, responsable système d’information géographique à la direction des systèmes d’information et de l’innovation


« Notre département est pionnier dans l’ouverture des données au public. Dès 2004, nous avons crée le site d’information cartographique GéoLoiret, afin de diffuser des données liées à l’aménagement du territoire, au social, à l’environnement et aux routes. Ces cartes illustrent l’action du Conseil général auprès du grand public. Elles jouent un rôle pratique, par exemple, au moment de l’entrée en collège, en localisant quel établissement fréquentera un élève en fonction de son lieu de résidence. Nos cartes sont aussi à usage des professionnels et des agents du département.


Frein technique

Jusqu’en 2013, les cartes étaient développées en mode client / serveur, et hébergées dans les serveurs du Conseil général. Cela posait des problèmes de maintenance mais aussi de consultation. Les utilisateurs de GéoLoiret devaient installer des extensions logicielles dans leur navigateur pour bénéficier de toutes les fonctions associées aux cartes.

D’où notre décision, en 2013, de transférer l’application dans le ‘nuage’ Internet. Nous avions plusieurs pré requis : disposer d’un cloud privé et représenter en trois dimensions l’orthophotoplan réalisé en 2010 sur tout le département. Ces vues aériennes forment une mosaïque d’images géo référencées, qui servent à positionner des travaux, des infrastructures ou des réseaux avec une précision de 20 centimètres. Régulièrement renouvelé, ce référentiel devait être valorisé.

« Géo trouve-tout »

Au terme d’un appel d’offres, Web Geo Services, éditeur d'applications cartographiques en ligne, a été retenu pour faire entrer GéoLoiret dans cette nouvelle dimension. Son outil WGS Portal nous permet de publier des cartes simplement et rapidement, puis de les partager sur Internet. Ces cartes intègrent des vues en 2D, 3D, des photographies, des images par satellite, des fonds de plan, des descriptions de données, issus des bases de l’Institut Géographique National, du département du Loiret et des bases cartographiques de Google (Street View, Maps et Earth).

GéoLoiret enregistre désormais plus de dix mille visiteurs uniques par mois, soit une multiplication par sept de son audience. Google Street View explique en grande partie ce succès, par son interface évidente pour le grand public et le monde professionnel. Chaque utilisateur sait intuitivement naviguer dans la carte et les fonctions d’exploration (zoom, passage de la vue au plan au satellite).

Près de 450 cartes à la demande

La plate-forme géospatiale de Google correspond bien à nos besoins de puissance et de montée en charge, avec la gestion intégrée des consultations depuis des mobiles (téléphones ou tablettes). Au total, entre les sites GéoLoiret et Loiret.com, la base de données cartographiques représente 1,5 téra octets.

WGS nous garantit des temps de réaction optimaux pour plus de 150 cartes proposées. Cet intégrateur a également développé la partie intranet du portail, avec 280 cartes réservées aux usages du Conseil général. Cela élargit les contributeurs géographiques, avec une quinzaine de métiers représentés dans les directions de l’environnement, des routes, de la communication.

Culture & ouverture

La cartographie valorise aussi nos initiatives Open Loiret (partage de données publiques) et les événements culturels se déroulant dans le département. Cela procure une plus value à l’internaute, grâce à la richesse de l’information et de la consultation sans contraintes techniques. Nous réfléchissons à d’autres innovations cartographiques qui valoriserait notre département, dont les paysages culturels sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. »

Manitou monte à bord de la nacelle Google Apps

18 juillet 2014 | 17:23

Labels: , ,

Fondé en 1950 en France, le groupe Manitou réalise 1,17 milliard d’euros de chiffre d’affaires en concevant, assemblant et distribuant des équipements de manutention : chariots et nacelles élévatrices, chargeuses compactes, matériels de magasinage. Présent dans la construction, l’industrie et l’agriculture, Manitou emploie 3 500 salariés présents dans huit usines et dix-neuf filiales en Europe, Amérique du Nord et du Sud, Afrique et Australie.



Maxime Baudry, vice-président, responsable des activités informatiques


« La plus grande de nos filiales se trouve aux États-Unis. Issue d’un rachat, cette entité importante avait effectué des choix de messagerie différents des nôtres. En 2012, nous avons donc coécrit un nouveau schéma directeur informatique avec mon homologue américain.
Suite à cela, début 2013, nous avons décidé de remplacer nos anciennes messageries, agendas et répertoires partagés par Google Apps. Ce choix s’est effectué sans appel d’offres ni comparatif technique, pour gagner en temps. Nous étions confortés dans notre décision par le nombre de grands comptes ayant opté pour Google Apps, et par les retours d’expérience positifs recueillis auprès de Zodiac et de Kiloutou.

2 000 salariés équipés en moins de six mois

Comme prévu, le déploiement international s’est opéré entre le printemps et l’automne 2013, avec l’appui de gPartner dont nous avons suivi la méthode de conduite du changement. Nous en sommes à ce jour à plus de deux mille utilisateurs de la suite Google (Gmail, Agenda et Contacts). Ce premier éventail de services sera peut-être étendu par la suite à d’autres outils collaboratifs de Google, notamment Hangouts, une fois que notre réseau interne disposera d’une bande passante supérieure. Google+ pourrait également servir d’Intranet pour le groupe.

Un ROI en moins de trois ans

Ni le déploiement des Google Apps ni leur usage au quotidien n’ont posé de problème aux salariés. Nous avons été agréablement surpris par le peu d’appels reçus auprès de notre assistance technique. La solution nous satisfait pleinement, par la disponibilité permanente des services, les facilités de connexion à la messagerie depuis tout terminal Web.

Le retour sur investissement devrait être obtenu en moins de trois ans, avec en prime une meilleure intégration de la mobilité — de nouveaux terminaux Android ont été fournis à plus de 400 managers et commerciaux. En prime, nous nous sommes affranchis des problèmes d’administration système et de maintenance des serveurs de messagerie et de collaboration. »


Le meilleur de Google arrive au bureau

3 juillet 2014 | 17:30

Labels: , ,

Publié par Amit Singh, President de Google Entreprise


Notre conférence développeurs annuelle, Google I/O, a eu lieu à San Francisco avec plus de 6000 développeurs venus en personne et des millions d’autres participant par livestream. Cette année, 41% des participants sur place représentaient des entreprises développant des applications B2B. Cela confirme ce que nous savions déjà : il y a une forte demande pour de meilleures apps au travail. Les gens veulent travailler comme ils vivent et utiliser les applications et outils qu’ils aiment, que ce soit à la maison ou au bureau.

C’est ceci qui motive tous nos efforts pour faire entrer dans le cadre professionnel le meilleur de ce que les utilisateurs Google connaissent chez eux. Pour ceux qui l’ont manqué, en début de journée, Sandar Pichai, SVP d’Android, Chrome & Apps et Urs Hölze, SVP de Technical Infrastructure ont annoncé et fait la démonstration d’une nouvelle ligne de produits et de fonctionnalités pour Apps, Android, Chromebooks et la Cloud Platform. Voici quelques éléments marquants :

Google Drive for Work et mises à jour de Google Docs
  • 190 millions de personnes utilisent déjà Drive à la maison, à l’école et au travail et des sociétés comme Crate & Barrel, HP, Jaguar Land Rover, Seagate et Tory Burch s’appuient dessus pour travailler plus vite et relier employés et clients. A présent, nous rendons Drive encore meilleur pour les entreprises avec Google Drive for Work – une nouvelle offre Premium pour les entreprises qui inclut un stockage illimité, des rapports d’audit avancés et de nouveaux outils de sécurité pour $10/utilisateur/mois.
  • A compter d’aujourd’hui tous les fichiers uploadés sur Google Drive seront cryptés, non seulement depuis votre terminal jusqu’à Google et lors des transferts entre data centers de Google, mais également au repos sur les serveurs de Google.
  • Quickoffice est à présent entièrement intégré à Docs, Sheets et Slides. Vous pouvez donc ouvrir et modifier ces documents en Office Compatibility Mode directement sur Android, votre navigateur Chrome et bientôt sur iOS. Cela veut dire que vous pouvez ouvrir, modifier et sauvegarder des fichiers Microsoft Word, Excel® et PowerPoint® depuis votre terminal préféré. Vous n’avez plus besoin d’acheter un logiciel supplémentaire – tout fonctionne.

Réimaginer la productivité des développeurs et l’analyse de données dans le cloud avec Google Cloud Platform
  • Google Cloud Dataflow, un service destiné à aider les développeurs et les entreprises à assimiler de larges quantités de données a été dévoilé à Google I/O. Grâce à dix ans de recherche en interne et de développement, Cloud Dataflow vous permettra de vous concentrer sur l’obtention d’informations actionnables tirées de vos données tout en en laissant la gestion, l’affinage et tout le travail laborieux à Google.
  • Pour améliorer la gestion d’applications et les opérations en cours de production, nous lançons Google Cloud Monitoring qui est basé sur la technologie de Stackdriver, une entreprise qui a récemment rejoint Google, et qui présente de nouveaux outils de traçage et de débogage pour augmenter la productivité des développeurs.
  • Nous simplifions la création sur notre plateforme pour les développeurs mobile avec une nouvelle version de Google Cloud Save et une meilleure intégration avec Android studio.

Nous avons également annoncé aujourd’hui de nouvelles fonctionnalités à destination des entreprises et qui seront lancées à la prochaine sortie d’Android – « L ». Ces fonctionnalités rendront le passage du monde du travail au loisir plus fluide pour l’utilisateur et donneront aux Administrateurs système plus d’options pour garantir la sécurité des données des employés et leur accessibilité.

Les entreprises pourront de plus acheter des Apps en gros sur Google Play et les mettre à disposition de leurs employés – ce qui est bon pour les admin et bon pour les développeurs. Vous pourrez également lire davantage d’informations sur les nouveautés concernant les écoles ici.


Avec Google Drive for Work, votre entreprise n’a plus de limites

26 juin 2014 | 20:25

Labels: , ,

Publié par : Scott Johnston, Directeur de la gestion des produits, Google Drive


C’est dans votre entreprise que germent les idées les plus innovantes et que naissent les collaborations les plus fructueuses. Et pour ne pas en perdre une miette, rien de plus pratique que les fichiers, dans lesquels vos équipes consignent le fruit de leur travail. Aussi est-il primordial d’y accéder et de les partager comme bon vous semble. De ce constat est né Google Drive, il y a tout juste deux ans. Aujourd’hui, plus de 190 millions d’utilisateurs s’en servent chez eux, à l’école ou au travail. Avec Drive, vos fichiers sont en sécurité. Vous y accédez où que vous soyez, et vous les partagez avec qui vous voulez. Partout dans le monde, des entreprises comme HP, Jaguar Land Rover ou encore Tory Burch font confiance à Drive pour doper la productivité et la collaboration au sein de leurs équipes.

Mais ce n’est pas tout : dans un contexte où le mot “transparence” fait l’actualité, les entreprises réclament une visibilité et un contrôle complets sur le stockage et le partage de leurs fichiers. Toujours à l’écoute de vos besoins, nous sommes fiers, à l’occasion de Google I/O, de vous présenter Google Drive for Work. Cette nouvelle offre destinée aux entreprises inclut un espace de stockage illimité, des fonctionnalités d’audit et de rapports avancées, ainsi que de nouvelles commandes de sécurité, tout cela pour 8 € par utilisateur et par mois.

Contrôle et visibilité
Google Drive for Work reprend les propriétés de stockage, de synchronisation et de partage bien connues de Google Drive, et intègre de nouvelles options d’administration, des fonctionnalités d’audit et de rapports avancées, et des services d’eDiscovery. Grâce à un contrôle granulaire, les administrateurs peuvent personnaliser Drive en fonction de leurs besoins, en autorisant par exemple certains employés à installer le client de synchronisation de bureau. La nouvelle vue d’audit consigne les activités telles que les déplacements, les suppressions ou les partages de fichiers au sein de votre entreprise ou à l’extérieur, et une API d’audit sera prochainement mise à la disposition des développeurs. Drive for Work inclut également Google Apps Vault, notre solution de recherche et d’eDiscovery qui couvre désormais les contenus stockés dans Drive, y compris les fichiers Docs, Sheets, Slides, etc.


Un espace de stockage illimité
Les entreprises génèrent chaque année plus de données que l’année précédente. Avec Drive for Work, ce n’est plus un problème. Pour 8 € par utilisateur et par mois, vous bénéficiez d’un espace de stockage illimité pour tous vos employés, et vous stockez des fichiers pouvant atteindre 5 To (il n’existe à ce jour aucun ordinateur de bureau ni ordinateur portable capable d’enregistrer un fichier de cette taille).

Et ce n’est pas tout...
Comme annoncé lors de la conférence I/O, Drive et Docs s’améliorent encore pour vous faire gagner en vitesse, en productivité et en sécurité.
  • Rapidité : dès aujourd’hui, découvrez une interface Drive épurée sur le Web et sur votre appareil Android ou iOS, et profitez d’une navigation aussi simple et rapide que sur votre disque dur.
  • Productivité : nombreux sont les utilisateurs qui stockent des fichiers Word, Excel et PowerPoint sur leur Drive. C’est pourquoi nous intégrons aujourd’hui Quickoffice au sein des éditeurs Docs, Sheets et Slides, pour vous permettre d’ouvrir et de modifier ce type de documents par le biais du mode de compatibilité Office, directement dans Chrome, sous Android, et bientôt sous iOS. Le temps des sempiternels achats de logiciels et des problèmes de compatibilité est révolu. Avec Drive, travaillez sur vos fichiers Office en toute simplicité, à partir de votre ordinateur, de votre tablette ou de votre téléphone.
  • Sécurité : à compter d’aujourd’hui, tous les fichiers importés dans Google Drive sont chiffrés, non seulement lors de leur transit entre votre appareil et Google, ou entre différents centres de données Google, mais aussi lorsqu’ils sont stockés sur les serveurs Google. Ce chiffrement, qui s’applique également à Gmail et Agenda, fournit une protection supplémentaire contre les accès non autorisés.


Pour votre entreprise, dès aujourd’hui
Google Drive for Work offre les mêmes avantages et garanties que Google Apps for Business (assistance par téléphone 24 h/24 et 7 j/7, disponibilité à 99,9 % garantie financièrement, etc.), et vous conservez l’accès à toutes les applications de productivité Google telles que Docs, Sheets, Slides, Sites et Hangouts.

Drive for Work, c’est aussi une garantie de sécurité et de conformité matérialisée par l’obtention du certificat d’audit SSAE 16/ISAE 3402 Type II SOC 2, la certification ISO 27001, l’adhésion aux principes de confidentialité Safe Harbor, et la conformité sur demande à des exigences industrielles spécifiques telles que la loi HIPAA.

Drive for Work est disponible dès aujourd’hui, dans tous les pays. Si vous êtes déjà client Google Apps, procurez-vous Drive for Work par le biais de la Console d’administration et bénéficiez ainsi de nouvelles fonctionnalités comme le stockage illimité. Si vous n’êtes pas client et que vous souhaitez utiliser Google dans votre entreprise, découvrez tous les avantages de Google Drive for Work sur le Web ou contactez-nous pour plus d’informations.